LA POPULATION DE VERMELLE D’APRES LE RECENSEMENT DE 1896

LA POPULATION DE VERMELLE D’APRES LE RECENSEMENT DE 1896
Par Daniel HERRERO Agrégé d’Histoire Sources : Archives départementales de l’Isère

I. La population de Nivolas-Vermelle

                                                  Maisons         Ménages       Population  
Nivolas Village (RN 85)        73                      106                 385
Le Quart                                   53                        61                 180
Vermelle                                  23                        23                   99
Curtis, les Berlioz                  24                        36                 134
Quinsonnas, Le Vignoble   15                        15                    58
Branton
Ruffieu, Le Vernay                 35                        64                 258
 
TOTAL                                   219                       304               1118

II. Vermelle, une population vieillissante et en déclin

100 ANS plus tôt Vermelle comptait trois fois plus d’habitants. La révolution industrielle qui débute en France à la fin du XVIII e siècle entraine un déplacement des populations des campagnes vers les villes appelé exode rural.

La moyenne d’âge  de la population est de 31 ans. Celle des 23 chefs de famille que compte le hameau, est de 53 ans ;  4 seulement ont moins de 39 ans. Les personnes âgées de plus de 40 ans représentent 40% de la population. A l’époque l’espérance de vie à la naissance ne dépasse pas 45 ans. On peut donc dire que les habitants de Vermelle sont des « miraculés statistiques ». 

La doyenne est Lucie Goy suivie de Claudine Desvignes, âgée de 76 ans qui vit avec son fils Jules Berger, 51 ans, marié à Madeleine Mermet, 46 ans, 2 enfants, une tante et une nièce. Près de la moitié des familles de Vermelle sont des familles élargies : Ce type de famille aussi appelé famille étendue ou indivise est un ensemble de plusieurs personnes d'une même famille mais de degrés différents vivant dans le même foyer (exemple : Oncles, tantes, grands-parents...).

III. Une grande inégalité selon les sexes

La population de Vermelle est très particulière car contrairement à la France le genre masculin est nettement supérieur en nombre au genre féminin : 59 hommes contre 40 femmes. Ceci s’explique par la surmortalité féminine de 10 à 15 ans (8 garçons pour 3 filles) liée à la fois au développement de la tuberculose, auquel les adolescentes ont été plus sensibles que les garçons du même âge et à la diffusion de la vaccination contre la variole qui a davantage profité aux enfants de sexe masculin, les petites filles étant exclues des progrès sanitaires.
À la fin du XVIIIe siècle Edward Jenner, médecin anglais, observe que les valets de ferme attrapent souvent la « vaccine », une maladie des vaches apparentée à la variole. Il constate également que ces personnes sont ensuite épargnées par les épidémies varioliques. Jenner en conclut que la vaccine protège contre la variole.
En 1796, il prélève du pus de la main d'une femme infectée par la vaccine et l'inocule à un garçon de 8 ans. L'enfant tombe malade mais guérit très vite. Trois mois plus tard, on lui inocule la variole : le virus n'aura aucun effet sur lui. Jenner répète plusieurs fois l'expérience et finit par publier ses résultats en 1798. La « vaccination » contre la variole est née.
 Enfin pour comprendre la disparité entre les sexes  il faut tenir compte de la surmortalité féminine de 26 à 30 ans  en relation avec les risques propres à la maternité et de la surmortalité des petites filles entre 0 et 5 ans (7 garçons pour une seule fille) pour des raisons inconnues car pour l’ensemble de la population française c’est l’inverse.

Par contre les femmes ont une espérance de vie plus importante que les hommes : 2 femmes ont plus de 75 ans, l’homme le plus âgé n’atteignant que 72 ans. Il y a 4 veuves contre 2 veufs.


IV. Une population dont la fécondité est en baisse

Alors qu’en 1789, la natalité en France  est de 40/000, elle tombe à 22/000 en 1900. A Vermelle le nombre moyen d’enfants par foyer est de 2,3. La France a été le premier pays au monde à pratiquer la contraception ce qui peut s’expliquer par une déchristianisation précoce, bien avant la Révolution de 1789, l’influence des philosophes des Lumières, la pratique du  mariage tardif (26 ans pour les hommes et 24 pour les femmes à Vermelle).

La famille la plus nombreuse est celle du charron Jean Silvent, 52 ans, marié à Marie Bavarot, 40 ans, qui compte 3 filles et 3 garçons.

V. Une population d’agriculteurs et de tisseuses

Sur les 66 personnes ayant une activité on compte :
19 cultivateurs
14 tisseuses et 2 tisseurs
Les femmes au foyer sont appelées ménagères : 14
Les domestiques : 7. De Rivoire de la Bâtie en a 3.
1 propriétaire (rentier) : De Rivoire de la Bâtie
1 gareur
1 cantonnier
1 cartonnier
1 charpentier
1 charron et 1 ouvrier charron
1 maçon

 

VI. Les noms et prénoms

Parmi Les prénoms masculins celui de  Joseph l’emporte largement (16) suivi de Pierre (10) et d’Auguste (5). Pour les femmes c’est Marie (11) qui arrive en tête suivie de Séraphine, Joséphine, Célestine.
Les patronymes,  Goy, Marmonnier, Bavarot, Mermet, Savoyat, Michallon, Brissaud, Silvent, Cottaz, Berger, Ponsard, Colomb, Buttin sont originaires du département de l’Isère. On retrouve les mêmes noms de famille dans les registres paroissiaux de 1736.

Nombre de naissances portant ce patronyme entre 1891 et 1915
 
                        FRANCE ISERE RHONE
BAVAROT              19        13            3
SAVOYAT               36        16          16
SILVENT                36        21            7
MARMONNIER     63        31          23
COTTAZ              166      111          33
BUTTIN               181         59         18
GINET                 511       140         59
COLOMB         1012        143      113
BRISSAUD         406         64         20
PONSARD         307          32         17
MERMET            634          83         56
GOY                    547          54          51


 

Pièces jointes attachées à l'article

Autres articles attachés à la catégorie HISTOIRE ET PATRIMOINE

Mairie de Nivolas-Vermelle
231, rue de l'Hôtel de Ville
38300 NIVOLAS-VERMELLE

Tel : 04.74.92.19.35
Fax : 04.74.92.19.44

mairie@nivolas-vermelle.fr